22 faits et idées à glaner dans le numéro 80

22 faits et idées à glaner dans le numéro 80

Publié dans le magazine Books, janvier / février 2017.

Un grand livre ne peut être tué par quelques coupes.

L’idée se développe que la politique ne sert plus à grand-chose.

A Athènes, le tirage au sort servait à désigner les fonctionnaires.

Le maire d’une ville moyenne pourrait prendre les avis d’une assemblée tirée au sort.

Dans les années 1950, plus du tiers de la population mondiale habitait un pays marxiste.

Engels en pinçait pour les femmes de petite condition.

En 1900, en Grande-Bretagne et en France, les 1 % les plus riches possédaient plus de 50 % de la richesse nationale.

Le capitalisme ne peut plus s’adapter au changement technologique.

Le travail hebdomadaire moyen d’un salarié américain est de 47 heures.

Wikipédia s’appuie d’une façon confinant au parasitisme sur les recherches effectuées par des universitaires.

Certains cambrioleurs comptent parmi les plus fins critiques d’architecture de l’histoire.

Peut-on justifier de tuer un animal au motif qu’il en tue beaucoup d’autres ?

C'est gratuit !

Recevez chaque jour la Booksletter, l’actualité par les livres.

La nature n’est pas plus prévenante à l’égard de ses créations que ne le sont les chats.

Des salles de gym proposent une stimulation électrique.

L’homosexualité était acceptée en Chine jusqu’au milieu du XVIIIe siècle.

Jusqu’à preuve de leur innocence, les saints doivent toujours être considérés comme coupables.

Peu d’hommes raisonnables croient encore en une vie après la mort.

« La bonne prose est comme une vitre transparente. »

La ’ndrangheta calabraise génère un chiffre d’affaires de 53 milliards d’euros.

Louis XVI était abonné au Spectator.

Peggy Guggenheim n’a pas collectionné plus de 400 amants.

Puisque chaque vote se vaut, à quoi bon se fatiguer ?

Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.