Christine Eichel : « Luther a fait l’Allemagne »

Christine Eichel : « Luther a fait l’Allemagne »

Goût du travail, horreur des dettes, importance de l’éducation et de la musique, faible taux de natalité… En 1517, Luther lançait la Réforme. Cinq cents ans plus tard, ses valeurs continuent d’imprégner l’Allemagne. Elles sont devenues un style de vie.

Publié dans le magazine Books, septembre / octobre 2017.

© Thomas Kierok / Blessing Si le ministre allemand des Finances Wolfgang Schäuble a imposé une austérité démente à la Grèce, c’est en partie à cause de son rapport luthérien à l’argent, estime Christine Eichel.
Christine Eichel est une journaliste et écrivaine allemande. Elle a travaillé pour la télévision et dirigé le service culture du magazine politique Cicero puis celui de l’hebdomadaire Focus. Notre entretien avec elle a été réalisé à la Maison Heinrich Heine, à Paris.   Dans votre livre, vous écrivez : « Beaucoup de choses autrefois typiquement protestantes sont ressenties de nos jours comme typiquement allemandes. » Mais qu’est-ce qui vous permet de réduire l’Allemagne à une nation protestante alors que les catholiques y sont très nombreux, notamment dans le Sud ? Il est vrai que l’Allemagne actuelle n’est que pour un tiers protestante. Un autre tiers est catholique et le dernier tiers est d’une autre religion ou athée. Mais la culture dominante est la culture protestante. C’est elle qui s’est imposée, y compris aux Allemands d’autres confessions.   Pourquoi ? Parce qu’elle proposait un modèle bien mieux adapté aux exigences de la modernité : pas de dogmes, le goût de l’instruction, du travail… Ce plus grand dynamisme s’est manifesté avec force au XIXe siècle : les Allemands protestants réussissaient mieux, s’engageaient davan­tage, exerçaient une plus grande influence sur la société. D’ailleurs, c’est une puissance protestante, la Prusse, qui, à la fin du XIXe siècle, a réalisé l’unité du pays, ce qui a encore plus contribué à diffuser les valeurs luthériennes. Au point que les catholiques eux-mêmes ont fini par les intérioriser et les percevoir non plus comme des valeurs religieuses, mais plutôt comme un style de vie.   Ces valeurs, quelles…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.