Gentleman Jack
par Elizabeth Mavor

Gentleman Jack

« Un mémorial à moi seule destiné, que je pourrai plus tard relire, quand le Temps aura gelé le cours de mes sentiments. » Le journal d’Anne Lister (surnommée « Gentleman Jack » en raison de son allure masculine) révèlent l’étonnant monde intérieur d’une lesbienne de la gentry anglaise à l’époque de Chateaubriand. Une femme dont la liberté de mœurs s’accordait à un tempérament profondément conservateur.

21545-aa5c7b Publié dans le magazine Books, juillet-août 2013. Par Elizabeth Mavor
Pour qui et pourquoi tient-on son journal intime ? La question, toujours, se pose. Alors qu’il se rendait pour la première fois à Londres, en 1762, le jeune James Boswell avait bon espoir que la tenue de son journal lui crée « une habitude d’application et améliore [s]on expression ». Peut-être même l’exercice le rendrait-il « plus soucieux de bien faire » (1). Quoi qu’il en soit, John Johnston of Grange, un jeune homme sans éclat à peu près de l’âge de Boswell, mais dont la compagnie affectueuse et bienveillante l’apaisait davantage que toute autre, recevait chaque mardi vingt-quatre pages résultant de ce labeur volontaire. Auteur d’un journal entamé l’année de ses 15 ans, la romancière Fanny Burney invoquait un autre motif : quand viendrait « l’heure où le temps prend le pas sur la mémoire », son journal conserverait la trace de ses idées, de ses habitudes, de ses relations et actions passées. À ces pages, elle pourrait aussi confesser « chacune de [s]es pensées » et « ouvrir tout [s]on cœur ». Pour un tel trésor, le seul dépositaire adéquat était, ainsi qu’elle l’observait avec malice… personne. Toutefois, Fanny Burney finit par succomber à la tentation d’écrire pour sa sœur chérie, ainsi qu’un ami de la famille – Samuel « Daddy » Crisp –, de sorte que son journal fut au bout du compte bien moins intime qu’escompté, et assurément beaucoup moins que celui d’Anne Lister. Anne Lister était la fille aînée d’un hobereau du Yorkshire qui avait…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

Inscrivez-vous à la Booksletter !
La newsletter gratuite où les livres interpellent l'actualité.