Ian McEwan : « Écrire les mains dans le cambouis »
par Minh Tran Huy

Ian McEwan : « Écrire les mains dans le cambouis »

Le romancier hérite des techniques, des façons de décrire et de raconter de ses prédécesseurs. En ce sens, il y a progrès de la littérature, comme il y a progrès en sciences. Mais cela ne signifie pas qu’il faille rechercher toujours de nouvelles expérimentations formelles. L’écrivain se doit surtout d’éclairer les enjeux du monde dans lequel il vit.

Publié dans le magazine Books, avril 2014. Par Minh Tran Huy
  Né en 1948, Ian McEwan est l’un des écrivains britanniques les plus lus et célébrés d’aujourd’hui. Il est l’auteur d’une dizaine de romans traduits chez Gallimard, parmi lesquels L’Enfant volé (prix Femina étranger 1993), Amsterdam (Booker Prize 1998), Expiation (adapté au cinéma sous le titre Reviens-moi), Sur la plage de Chesil et Solaire.   Le mensonge est au cœur de plusieurs de vos livres, d’Expiation à Opération Sweet Tooth en passant par Solaire… Pourquoi ? Tous les romanciers s’intéressent aux rapports que les êtres entretiennent entre eux – il n’y a pas meilleure façon d’appréhender ce que nous sommes profondément. Nous ne passons bien entendu pas notre temps à mentir ou à trahir mais, si j’en juge par mon milieu et mon expérience, la plupart des problèmes relationnels tiennent à une forme de tromperie. Il y a la mystification volontaire, et celle qui consiste à s’illusionner soi-même. Un biologiste américain, Robert Trivers, a montré que les gens persuadés de quelque chose veulent avant tout, et à tout prix, en persuader les autres – que les meilleurs menteurs sont ceux qui croient à leurs propres mensonges (1). Consciemment ou non, innocemment ou non, nous façonnons le monde selon nos désirs et nos opinions. Deux témoins peuvent avoir assisté au même événement et en livrer deux versions totalement différentes. Ce phénomène m’a toujours fasciné. Dans Opération Sweet Tooth, la tromperie est délibérée, en raison du genre dont relève le texte – le roman d’espionnage –, mais j’ai voulu que la manipulation…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.