In monopoles we trust !
par Tim Wu

In monopoles we trust !

En théorie champions de la concurrence, les Américains privilégient en réalité les grands monopoles privés – du moins dans les secteurs de l’information et des télécommunications. Loin d’être des aberrations, les Google, Facebook et autres Amazon s’inscrivent dans une tradition séculaire.

20595-fe6ced Publié dans le magazine Books, décembre 2012. Par Tim Wu
Il fut un temps où le caractère néfaste de la concurrence paraissait évident à certains, notamment dans les télécommunications. Theodore Vail, le président d’AT&T, affirmait ainsi en 1913 : « La société dans son ensemble n’a jamais rien gagné » à la concurrence. Le monopole, disait-il, était bien préférable. Car, « au final, c’est le public, qui, directement ou indirectement, supporte les coûts induits par une compétition aveugle et agressive ». Aujourd’hui, les managers évitent soigneusement de se livrer à ce genre de considérations. Les compagnies comme AT&T évoquent au contraire l’importance d’une « concurrence vigoureuse », même quand elles s’efforcent de l’éliminer. Tout ce qui peut passer pour une défense du monopole relève désormais de la même catégorie réprouvée que la défense de l’eugénisme. Mais regardez autour de vous : quelle est exactement la situation qui prévaut dans nombre de grands marchés ? Ils sont très clairement sous la coupe d’une entreprise dominante ou d’une poignée de firmes. C’est particulièrement vrai dans le domaine de l’information et des communications. Moteurs de recherche ? Google. Réseaux sociaux ? Facebook. Systèmes d’exploitation ? Microsoft (principalement). Téléphonie mobile ? Verizon, AT&T… Se peut-il que les Américains aiment vraiment les monopoles dans ce domaine ? Voulons-nous voir notre monde régi par un petit groupe d’entreprises ? L’excellent ouvrage de Richard John permet de répondre à cette question en remontant à l’origine de cette affection pour les monopoles de l’information. L’auteur propose une étude détaillée de ces grands aïeuls que sont AT&T et Western Union, les premiers info-monopoles, dont le rôle dans l’histoire des télécommunications…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.