Infâmes bestsellers

Infâmes bestsellers

En Italie, le philosophe Giorgio Agamben rencontre le succès en dénonçant les méfaits… des listes de bestsellers.

Publié dans le magazine Books, octobre 2014.
Dans son dernier essai, « Le feu et le récit », le philosophe italien Giorgio Agamben s’attaque à la littérature contemporaine. Il en dresse un constat aussi sévère que « salutaire et libératoire », selon Emanuele Trevi, de La Lettura : otage de la logique du marché, « la littérature souffre aujourd’hui de la perte symbolique du feu sacré », celui du mystère de la création. Pour Agamben, « les classements des meilleures ventes de livres sont infâmes », symboles de la « dégradation universelle de la création, qui a transformé l’art, la littérature, la religion et la philosophie en spectacles culturels vidés de leur efficacité historique ». Le penseur, en référence au « je ne sais pas nager » de Kafka, où l’écrivain soulignait que le souvenir de l’apprentissage entrave l’expression du talent spontané, affirme : « Un grand nageur nage aussi grâce à son incapacité de nager. » Or « les ateliers d’écriture enseignant le storytelling étouffent les besoins de l’individu, au nom de “l’efficacité” commerciale du récit ». Ils produisent, selon La Stampa, des écrivains qui privilégient toujours plus « l’aspect impersonnel de la création plutôt que son mystère ».

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.