Les zones d’ombre de la génétique
par Nathaniel Comfort

Les zones d’ombre de la génétique

La plupart des gènes ont un effet limité sur une maladie donnée, et seul 1 % de notre génome code pour une protéine. Le reste est la matière noire de l’ADN.

Publié dans le magazine Books, septembre - octobre 2016. Par Nathaniel Comfort

©René & Radka

L’oncologue américain Siddharta Mukherjee décrit avec éloquence les limites de la génétique médicale.

Dans la lutte darwinienne que se livrent les idées scientifiques, celle de gène tire son épingle du jeu. Elle est devenue la base de la médecine, le fondement d’une vigoureuse industrie pharmaceutique et biotechnologique. Les médias se font régulièrement l’écho d’études révélant l’existence de gènes du crime, de l’obésité, ou encore de l’intelligence, et même… de l’amour du bacon. Et nous voyons en eux le socle de notre identité. Commandez un kit de test génétique à l’entreprise américaine 23andMe, et vous recevrez un carton arborant ce message : « À la découverte de vous-mêmes ». Les partisans des CRISPR – une nouvelle méthode, d’une simplicité révolutionnaire, permettant de modifier les gènes – annoncent des bébés sur mesure, la fin des maladies, et peut-être la transformation de l’humanité en une espèce améliorée. Quand nous contrôlerons la génétique, assurent ses prosélytes, nous deviendrons maîtres de notre destin. Et voilà que cette idée scientifique trouve un nouvel avocat de renom en la personne de Siddharta Mukherjee, oncologue et auteur de L’Empereur de toutes les maladies (1), une histoire du cancer qui lui a valu le prix Pulitzer. Son nouvel ouvrage, intitulé The Gene, est remarquable par son envergure historique, la compassion médicale dont il témoigne et, une fois de plus, l’élégance de son style. L’auteur sous-titre le livre « une histoire intime » parce qu’il nous fait revivre la façon dont il a pris conscience de sa propre hérédité et l’enquête qu’il a menée  pour lui donner sens.. Le rideau se lève donc sur Calcutta, où Mukherjee est allé…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
1
Commentaire

écrire un commentaire

  1. Françoise dit :

    Passionnant article…

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.