L’interminable agonie du IIIe Reich

L’interminable agonie du IIIe Reich

Pourquoi les Allemands se sont-ils acharnés à poursuivre jusqu’en 1945 une guerre perdue d’avance ? Un historien tente de percer le mystère.

Publié dans le magazine Books, septembre / octobre 2017.
Le grand mystère de la Seconde Guerre mondiale, ce n’est pas la cause de la défaite de l’Allemagne. Dès 1941, au vu du rapport de forces, il était évident qu’elle ne pouvait pas l’emporter. La véritable énigme, c’est le jusqu’au-boutisme délirant de ce pays. Pourquoi l’Allemagne a-t-elle mis si longtemps à accepter l’inévitable ? Comme le rappelle l’historien Nicholas Stargardt dans La Guerre allemande, « les Japonais eux-mêmes n’ont pas combattu jusqu’aux portes du Palais impérial comme l’ont fait les Allemands pour la chancellerie du Reich à Berlin. » Les vrais kamikazes ne furent pas ceux qu’on croit… L’ouvrage de Stargardt est un essai d’histoire subjective. Il s’appuie sur des lettres et des journaux intimes, certains de personnalités comme Victor Klemperer, d’autres – la plupart – d’anonymes. « Il montre que ce fut l’identification avec les combattants qui a galvanisé la population allemande », note Adam Tooze dans The New York Times. L’appareil répressif nazi joua un rôle, mais pas aussi décisif qu’on a pu le prétendre. Le IIIe Reich n’eut jamais besoin d’une force de police très importante, et la Gestapo put toujours compter sur une large adhésion de la population. Même des Allemands hostiles au nazisme approuvaient la guerre contre le bolchevisme et la considéraient comme défensive avant tout. La Guerre allemande confirme ce qu’on savait depuis un bon moment déjà : la Shoah fut un secret de polichinelle. La population allemande était au courant. En août 1941, un policier envoyé au front écrit à sa femme restée…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.