Pascal Menoret : « Les jeunes Saoudiens en révolte contre l’État »
par Sandrine Tolotti

Pascal Menoret : « Les jeunes Saoudiens en révolte contre l’État »

Chaque nuit, à la périphérie de Riyad, les jeunes exclus du rêve saoudien s’amusent à faire du rodéo à 240 km/h avec leurs voitures, et à séduire d’autres garçons. Pour l’anthropologue, c’est un défi ouvert lancé au modèle de développement voulu par la monarchie, à la surveillance de l’Etat, à l’ordre autoritaire, aux normes sociales.

Publié dans le magazine Books, novembre - décembre 2016. Par Sandrine Tolotti
Anthropologue et historien, Pascal Menoret enseigne à l’université Brandeis, près de Boston. Arabophone, il est également l’auteur de L’Énigme saoudienne. Les Saoudiens et le monde, 1744-2003 (La Découverte, 2003), et de L’Arabie, des routes de l’encens à l’ère du pétrole (Gallimard, 2010). Il travaille actuellement à un livre sur l’islamisme en Arabie Saoudite.   Vous consacrez un livre étonnant au phénomène peu connu des rodéos automobiles en Arabie saoudite, en présentant ces jeunes en rupture de ban comme des révoltés. Mais en quoi le « tafhit », pour reprendre le terme arabe, relève-t-il de la rébellion plus que de la délinquance juvénile ? Vous avez raison, il ne faut pas entretenir une vision romantique de la jeunesse, insoumise, forcément insoumise. Les rodéos ne sont pas un phénomène politique parce que ces adolescents et post-adolescents les auraient conçus dès l’origine comme une forme de protestation, mais parce que les autres les ont très vite analysés en ces termes. Quand les séances de dérapages apparaissent, au milieu des années 1970, nous avons simplement affaire à des jeunes investis dans une activité consistant à réaliser, dans Riyad endormie passé minuit, des figures de style insensées avec leurs voitures, à 200 km/h. Il n’y a rien là d’extraordinaire. Ce loisir extrême est très répandu au Moyen-Orient et dans le monde – aux Etats-Unis où je vis, les rodéos sont omniprésents dans les zones rurales. Et il ne prend nulle part un sens politique aux yeux de qui que ce soit. Sauf en Arabie saoudite,…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

Inscrivez-vous à la Booksletter !
La newsletter gratuite où les livres interpellent l'actualité.