Le succès n’est pas une maladie
par Amandine Meunier
Temps de lecture 1 min

Le succès n’est pas une maladie

Écrit par Amandine Meunier publié le le 20 mars 2017

Cinquante nuances de Grey qui remplit les salles et les rayons des librairies, publié par une toute petite maison d’édition australienne et d’auteur inconnu, ne semblait pas destiné à un tel succès. Mais ce n’est pas une raison pour dire que son succès est viral, souligne le journaliste Derek Thompson, auteur de Hit Makers. L’analogie avec la maladie ne fonctionne pas pour les produits culturels. Le bouche à oreille n’a pas un tel pouvoir même à l’heure d’internet.

Thompson décrit d’ailleurs une enquête menée en 2012 suivant le parcours de millions de messages publiés sur Twitter. 90% d’entre eux ne suscitaient aucune interaction et 95 % des clics provenaient de la source originale ou d’un internaute avec un seul degré de séparation avec l’auteur. Les circuits de distribution traditionnels restent encore les plus efficaces. Derrière un succès, il y a toujours un diffuseur à l’ancienne avec un ou deux influenceurs dotés d’audiences qui se comptent déjà en millions, ou un réseau caché avec un public important que les spécialistes du marketing n’ont pas encore repéré, comme les communautés de lecteurs de « fanfiction » à l’origine du succès de Cinquante nuances de Grey.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs » directement dans votre boîte email. Inscrivez-vous gratuitement.

0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.