Deux artistes au diapason

Deux artistes au diapason

Publié dans le magazine Books, février 2019.
La première fois que le grand chef d’orchestre japonais Seiji Ozawa dirigea un opéra à la Scala de Milan, il fut hué si bruyamment que sa mère, qui était présente, crut que c’étaient des acclamations et le félicita. Cette anecdote est racontée par Ozawa lui-même dans un livre d’entretiens avec le romancier Haruki Murakami. Les deux hommes sont amis et y discutent de musique, bien entendu, mais aussi de création en général. On y apprend ainsi que les…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire