Le Totem du loup

Pendant la Révolution culturelle, les « jeunes instruits » sont exilés à la campagne, et Chen Zhen découvre les steppes de la Mongolie intérieure. Guidé par le vieux chasseur Bilig, il est fasciné par ce monde rude et libre que se partagent les hommes et les loups. Chen Zhen est l’un des derniers à contempler cette vie pastorale avant que la modernité et le totalitarisme n’entraînent sa disparition. Il tente d’en préserver le souvenir et les valeurs.

 

Le Totem du Loup est le roman le plus vendu de l’histoire de la Chine moderne. Humaniste, écologiste, rebelle, cette œuvre autobiographique est passée entre les mailles de la censure. Elle témoigne de la fin du mythe du progrès et questionne les fondements de toute civilisation.

 

Jiang Rong est le pseudonyme de Lü Jiamin. Intellectuel engagé, il a été de tous les combats pour la démocratie en Chine. Né en 1946 dans une famille de militaires, il fut volontaire à 21 ans pour aller vivre en Mongolie intérieure. Comme son héros Chen Zhen, il a passé dix ans dans la steppe en compagnie des Mongols et des loups.

 

Publié dans vingt-quatre pays, Le Totem du loup a reçu en 2007 le « Asian Literary Price ». JiangRong, dont la véritable identité avait été découverte par les autorités, n’a pas été autorisé à se rendre à Hong Kong pour recevoir le prix.



NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.