« Éolien: une belle illusion », un numéro spécial de Books à ne pas manquer ! Découvrez son sommaire.

Mon corps, ce trophée

« Quand au juste est-il devenu normal de courir un marathon ? D’aller au travail à vélo, de passer son samedi après-midi dans une salle de sport et ses vacances en retraite de yoga ? » s’interroge Maja Beckers dans l’hebdomadaire allemand Die Zeit. En 1970, ce n’était pas encore le cas. Cette année-là, seules 127 personnes (dont une femme) participèrent au premier marathon de New York. En 2019, on en dénombrait 50 000.

Le corps, symbole de la réussite

Que s’est-il donc passé entre-temps ? Dans Das Zeitalter der Fitness, l’historien allemand Jürgen Martschukat, lui-même passionné de cyclisme, raconte comment, à partir des années 1970, le corps est devenu le symbole de la réussite et de la performance. Car avec le fitness tel que l’entend Martschukat, il n’est plus question, comme lorsqu’on pratique le football, le basket ou le tennis, de jouer et de passer un bon moment. Il ne s’agit même plus de remporter une médaille, mais « d’obtenir un corps bien entraîné », résume Tobias Becker dans l’hebdomadaire Der Spiegel. On retrouve là le besoin, si cher à l’éthique protestante, de contrôler les affects.

Fitness et néolibéralisme

Martschukat ne se contente pas de lier ce phénomène à l’émergence du néolibéralisme et d’un capitalisme de la flexibilité, il le met en rapport avec l’idée de liberté individuelle. Comme le remarque Becker, « quand on est gros, on est désormais soupçonné non seulement d’être paresseux, mais aussi de ne pas savoir gérer sa liberté, d’être un mauvais citoyen. »

À lire aussi dans Books : Comment faire du sport sans bouger un orteil, septembre-octobre 2018.

LE LIVRE
LE LIVRE

Das Zeitalter der Fitness: Wie der Körper zum Zeichen für Erfolg und Leistung wurde de Jürgen Martschukat, Fischer, 2019

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs L'algorithme d’une épidémie
Comment sont nés les gangs salvadoriens
Lu d'ailleurs En quête d’un piano en Sibérie

Dans le magazine
BOOKS n°105

DOSSIER

Testostérone : la masculinité toxique

Chemin de traverse

16 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Toxicités croisées

Bestsellers

Hiram, esclave et super-héros

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.