Indonésie – Le passé réduit au silence

Indonésie – Le passé réduit au silence

À Jakarta, les ouvrages sur les exactions du régime de Suharto ne sont pas en odeur de sainteté.

Publié dans le magazine Books, mars-avril 2010.
«En décembre dernier, le ministère de la Justice indonésien a interdit cinq livres », rapporte l’hebdomadaire britannique The Economist. Et le gouvernement démocratiquement élu de Susilo Bambang Yudhoyono étudierait l’éventuelle censure d’une vingtaine d’autres ouvrages, susceptibles à ses yeux de « menacer l’unité nationale ». Selon le quotidien indonésien The Jakarta Globe, deux des cinq ouvrages interdits concernent des études historiques « de gauche », à l’instar de Pretext for Mass Murder (« Prétexte à massacre »), de l’universitaire canadien John Roosa, qui revient sur « le massacre de centaines de milliers de militants communistes, ordonné par l’ancien dictateur Suharto en 1965-1966 lorsque ce dernier s’efforçait de consolider son pouvoir », commente The Economist. Quant aux trois autres ouvrages, il s’agit d’études à teneur religieuse, tel Uncover the Mystery of Religious Diversity (« Dévoiler le…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire