L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Lu d'ailleurs
Temps de lecture 1 min

La famine rouge

Après la grande famine de 1932-3, les émigrés ukrainiens ont forgé le terme Holodomor. « Holod » signifiant faim et « mor » extermination. Environ 5 millions de personnes seraient mortes au cours de cette grande famine dans les régions céréalières de l’Union soviétique dont 3,9 millions en Ukraine. La politique brutale de collectivisation des terres et de répression menées par Staline ont déclenché et intensifié cette catastrophe, que la journaliste Anne Applebaum, déjà récompensée par un Pulitzer pour son Gulag, étudie dans Red Famine. « Son livre la conduit sur un terrain glissant, et son sous-titre « Stalin’s War on Ukraine », fera sûrement réagir», note Sheila Fitzpatrick dans le Guardian. Applebaum ne se range pas derrière l’idée soutenue par l’Ukraine selon laquelle Holodomor est un acte de génocide. « Staline ne cherchait pas à tuer tous les Ukrainiens, mais à éliminer physiquement les plus actifs et les plus engagés », écrit-elle. Dans des lettres conservées dans les archives russes, les leaders soviétiques expliquaient vouloir « casser la paysannerie » et cela s’appliquait aussi à la Sibérie, au Nord Caucase et aux éleveurs nomades kazakhs.

 

A lire dans Books : Dans les archives de Staline, avril 2009.

 

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

LE LIVRE
LE LIVRE

Red Famine: Stalin’s War on Ukraine de Anne Applebaum, Doubleday , 2017

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Dans les poches des femmes
Quand la philosophie dérape
Lu d'ailleurs Pandémies, épidémies et autres catastrophes sanitaires

Dans le magazine
BOOKS n°99

DOSSIER

La forêt et nous

Société

« Où est le tigre, où est le tigre ? »

par Aman Sethi

Médecine

La sylvothérapie déferle sur l’Occident

par Nathalie Atkinson

Bestsellers

Cauchemar bucolique

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.