La femme qui voulait réformer l’islam

Née en Somalie, l’Américaine Ayaan Hirsi Ali appelle les musulmans à repenser leur religion de fond en comble. Parmi les changements qu’elle propose, l’abolition du statut infaillible de Mahomet et le rejet de toute lecture littérale du Coran. Un discours parfois excessif qui ne convainc pas tout le monde.

Ayaan Hirsi Ali raconte que les événements du Printemps arabe l’ont amenée à la conclusion que « les musulmans ordinaires sont prêts pour le changement ». À ses yeux, la forme que devrait prendre ce changement est très claire : une réforme complète de la religion musulmane. « Sans une modification profonde de certains concepts clés de l’islam, dit-elle, nous ne résoudrons pas le problème brûlant et de plus en plus répandu de la violence politique perpétrée au nom de la religion. » Ces propos peuvent paraître incendiaires, mais pour Hirsi Ali, qui a elle-même renoncé à la foi musulmane, l’idée que l’islam doit et peut être réformé est presque accommodante. Jusque récemment, explique-t-elle, elle pensait que « la meilleure chose à faire pour les croyants de l’islam était de choisir un autre dieu ». Dans son précédent livre, le bestseller planétaire Ma vie rebelle, Hirsi Ali racontait comment elle en était venue à renoncer à sa foi ; une critique acerbe de l’islam se nichait au cœur de riches mémoires littéraires. Ce livre transportait les lecteurs en Somalie, où ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Hérétique de Ayaan Hirsi Ali, Harper, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers De la tendresse dans un monde de brutes
Bestsellers Un virus nommé bêtise
Bestsellers Dans les coulisses de la révolution russe

Aussi dans
ce numéro de Books