Le grand roman du rock

Le grand roman du rock

« Le rock est un sujet diablement alléchant pour les romanciers, explique Ludovic Hunter dans le Financial Times. Il explore des thèmes consistants : les obsessions, la masculinité, la maturité et offre un accès fictionnel facile au sexe et à la drogue. De nombreux romans sur le rock ont donc été écrits, mais les réussites sont rares. » Celui de Don DeLillo, Great Jones Street, paru le mois dernier en France,en fait-il partie ?

Publié dans le magazine Books, juin 2011.

« Le rock est un sujet diablement alléchant pour les romanciers, explique Ludovic Hunter dans le Financial Times. Il explore des thèmes consistants : les obsessions, la masculinité, la maturité et offre un accès fictionnel facile au sexe et à la drogue. De nombreux romans sur le rock ont donc été écrits, mais les réussites sont rares. » Celui de Don DeLillo, Great Jones Street, en fait-il partie ? La critique est partagée.

Dans ce roman publié en 1973, l’auteur américain raconte l’histoire de Bucky Wunderlick, un rockeur de 26 ans « cramé et bouffé par les tentations, qui se terre dans une piaule minable de New York pour retrouver l’envie d’aller de l’avant », raconte le New York Times. DeLillo dit s’être intéressé à la façon dont on survit à une idée de mort. Mais le Sunday Times doute de la portée de l’histoire : « L’écriture est tellement opaque que l’épisode du décès de la petite amie de Bucky est aussi insignifiant que l’agonie d’un insecte. Pourtant, trente ans après sa parution, le roman a gagné la réputation d’être le meilleur jamais écrit sur le rock. Peut-être parce qu’une œuvre de qualité sur le sujet doit être déjantée, opaque et ne pas vraiment porter sur la musique. »

Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire