Consummate
par Daniel Pennac

Consummate

Publié dans le magazine Books, décembre 2012. Par Daniel Pennac

« D’un strict point de vue lexical, le mariage, en français, se “consomme”, comme n’importe quel plat. En anglais on ne “consummate” que lui. Le reste est affaire de consumption. Ainsi tourne le grand bal des faux amis. »

D. P.

NB. En anglais le verbe consummate  est aussi employé pour consommer un sacrifice. Le nom consummation peut aussi désigner l’accomplissement d’un crime. Consumption est réservé à la consommation de biens marchands, mais est aussi utilisé comme naguère en français pour désigner l’épuisement du corps, comme dans la tuberculose.

Aidez-nous (vraiment !) à trouver le prochain « mot manquant ». Consommer son mariage, disons-nous. Et aussitôt de nous apercevoir que manque à notre langue le substantif qui désigne la chose. Ce mot existe-t-il en ce sens exclusif dans une autre langue ?

Écrivez à

Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire