Les curieux entretiens du Dr Dee
par Books

Les curieux entretiens du Dr Dee

Un célèbre savant et astrologue du XVIe siècle tenait avec soin deux journaux intimes. Dans le premier, il notait les mille détails triviaux de sa vie quotidienne. Dans le second, ses conversations avec des anges…

Écrit par Books publié le 27 juin 2013
Mathématicien, astrologue et géographe, John Dee est l’une des figures intellectuelles les plus brillantes du XVIe siècle britannique. Cet esprit universel, familier de la cour de Marie Stuart, jouissait de son vivant d’une certaine célébrité. On venait de partout le consulter pour profiter de ses lumières (notamment dans le domaine de la navigation) et de son impressionnante bibliothèque, l’une des plus riches d’Europe. Il avait aussi un penchant prononcé pour la magie, la divination et l’hermétisme. Il s’acquit même une tenace réputation de sorcier qui en fait aujourd’hui encore une référence pour les amateurs d’occultisme. Le quotidien du savant, tel qu’il transparaît dans le journal intime qu’il commença de rédiger en 1577, est pourtant d’une réconfortante banalité. Dee notait scrupuleusement « les visites de personnages célèbres (et d’anonymes), ses voyages, son état de santé, celui de sa famille et de la reine, ses audiences à la cour, ses démarches juridiques, ses relations avec les domestiques et les serviteurs qui l’assistaient dans ses travaux alchimiques et divinatoires… », explique John Henry Jones dans le Times Literary Supplement. Il prenait également soin de consigner « les règles de sa femme et la fréquence de leurs rapports sexuels ». Chose étrange, il ne tenait pas son journal dans un carnet mais dans les marges d’un éphéméride (1). Ce procédé, poursuit Jones, « lui permettait de corréler immédiatement les événements quotidiens à la position des corps célestes – c’était l’une de ses principales raisons de tenir un journal ». En 1582, Dee entama la…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire