L’esprit critique ne prend pas de vacances ! Abonnez-vous à Books !

Mais à quels seins se vouer ?

Sauvegarder cet article

Lorsque Timmie Jean Lindsey s’est rendue à l’hôpital public de Houston en 1962, elle pensait seulement se faire effacer un tatouage ; elle en est ressortie avec deux implants mammaires et première femme siliconée au monde. Ce qui l’a poussée à tenter l’expérience ? « J’étais satisfaite de mes seins, bien que, après six enfants, ils devaient être un peu flasques, se souvient-elle. J’ai dit [aux médecins qui m’ont proposé l’opération] “vous savez, ce que j’aimerais vraiment, c’est qu’on me recolle les ore

illes”… Et ils m’ont répondu : “Très bien, on arrangera ça aussi”. » Cette anecdote et bien d’autres, recueillies par la journaliste scientifique Florence Williams, ont fait le bonheur des critiques anglo-saxons. Et pourtant les nouvelles rapportées dans ce livre – « qui rend habilement compte de la manière dont la modernité affecte les poitrines », selon le Wall Street Journal – sont loin d’être toutes réjouissantes : l’incidence du cancer du sein a été multipliée par deux dans le monde depuis 1940 ; la moitié des jeunes Américaines ont de la poitrine à l’âge de 10 ans, signe d’une puberté de plus en plus précoce « dont on sait qu’elle aggrave le risque de tumeur tout au long de la vie » ; et le taux élevé de perturbateurs endocriniens que Williams a trouvé dans son propre lait en le faisant analyser en laboratoire « pose de sérieuses questions sur les bienfaits du lait maternel ». Véritables aimants à toxine, « les seins portent le fardeau des erreurs commises dans notre gestion de la planète », résume l’auteure. 

LE LIVRE
LE LIVRE

Les seins : une histoire naturelle et contre-nature de Tout le savoir de la forêt, WW Norton

SUR LE MÊME THÈME

Périscopes Donner corps à la faim
Périscopes Les esclaves oubliés d’Indonésie
Périscopes Tout le savoir de la forêt

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.