Mauvaise foi

Mauvaise foi

Publié dans le magazine Books, novembre / décembre 2017.
Manizales, 450 000 habitants, est une ville du centre de la Colombie qui s’est enrichie grâce à la culture du café. ­Octavio Escobar Giraldo y est né et, comme dans ses deux précédents romans, c’est là qu’il situe l’action d’Après et avant Dieu. Premier de ses livres traduit en français, l’ouvrage lui a valu deux récompenses : le Prix international Ciudad de Barbastro 2014 en Espagne et le Prix national du roman 2016 dans son pays. Son point de départ, explique l’auteur dans la revue culturelle Arcadia, « ce sont deux faits divers survenus à Manizales. Le premier est l’histoire d’une femme de la bonne société qui a assassiné sa mère puis veillé le corps pendant plusieurs jours parce qu’elle était très croyante. Le second a trait à un prêtre lié à la haute bourgeoisie qui a monté une arnaque pyramidale sous prétexte de faire la charité et a fini par escroquer plusieurs familles, lesquelles n’ont pas osé le dénoncer par peur du ridicule ». À partir de là, Octavio Escobar bâtit une intrigue haletante, qui emprunte à la fois aux codes du roman noir et à ceux du road movie, note le site Panorama Cultural. Et brosse le portrait volontairement cari­catural d’une société pieuse et hypocrite, très attachée aux traditions.

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.