Oncle Sam sous Vichy

Oncle Sam sous Vichy

Publié dans le magazine Books, octobre 2009.
Au moment de Pearl Harbor, en décembre 1941, il restait quelque deux mille Américains à Paris. Soudain devenus les ennemis de l’Allemagne, quel fut leur sort ? Pas toujours détestable, si l’on en juge par le quotidien de René de Chambrun, marié à la fille de Pierre Laval. En avril 1944, alors que la banlieue de la capitale vibre sous les bombardements, il va aux courses à Auteuil, y gagne 260 000 francs, puis se rend au théâtre voir une pièce de Jean Anouilh. Au début de la guerre, il avait pourtant passé sept mois aux États-Unis pour convaincre ses compatriotes d’aider militairement la France et l’Angleterre. Son père, le comte Aldebert du même nom, né à Washington et descendant de La Fayette, joua un rôle crucial dans le maintien en fonctionnement de l’hôpital américain de Neuilly. Lequel hôpital servit jusqu’en…
Pour lire la suite de cet article, JE M'ABONNE, et j'accède à l'intégralité des archives de Books.
Déjà abonné(e) ? Je me connecte.
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire