Sourd d’une oreille
par Daniel Pennac

Sourd d’une oreille

Publié dans le magazine Books, juillet / août 2017. Par Daniel Pennac
Sauf preuve du contraire, aucune langue n’a de mot pour « sourd d’une oreille ». « Pas de mot pour désigner celui qui n’a perdu qu’une oreille ? Pas de demi-sourd ? Un trou dans la langue, donc. Parmi d’autres : un manchot est un manchot, qu’il ait perdu un bras ou deux ; l’aveugle n’est pas un double borgne et mon grand-oncle n’a laissé qu’une seule couille sur l’ossuaire de Douaumont, ce qui n’en faisait ni un eunuque ni un castrat. Mais quoi, alors ? “Un monorchite”, me souffle-t-on. Or je ne trouve ce mot dans aucun dictionnaire quand mon grand-oncle, lui, exista bel et bien. Il eut seize ­enfants. » D. P.   Aidez-nous à trouver le prochain mot manquant : Existe-t-il dans une langue un mot pour désigner le retour de l’espoir après le désespoir ? Écrivez à courrier@books.fr

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire