Tous des gogos

Tous des gogos

Publié dans le magazine Books, mai/juin 2018.
Le goût des Tchèques pour la satire est bien connu : le ­roman Bomba Funk, par exemple, qui établit un parallèle singulier entre le communisme et la musique funk (lire « Funky Tchécoslovaquie », Books, janvier-février 2018). Leur tendance à l’autodérision aussi, comme en témoigne Un astronaute en Bohême (lire « Un Tchèque d’Amérique », Books, janvier-­février 2018). Mais avec Továrna na debilno, un nouveau pas est franchi : les Tchèques sont allés jusqu’à débourser 800 000 couronnes (31 550 euros) pour se faire traiter de débiles. Ce ­roman humoristique, signé par l’écrivain Dominik Landsman et l’artiste collagiste TMBK, deux ­célébrités des réseaux sociaux, est « le plus gros succès de finan­cement participatif pour un projet littéraire », souligne l’hebdomadaire Reflex. Certes Landsman l’affirme : dans son livre, tout le monde n’est pas stupide. Du moins au début. Et c’est là tout l’objet de l’ouvrage : montrer comment, face aux grands médias et aux calculs politiciens, les citoyens sont irrémédiablement en train de perdre leur esprit critique, ­accordant une confiance aveugle, fake news ou pas, à tout ce qu’ils lisent sur Inter­net. « Si vous aimez ce genre de satire bien crue et ­l’humour politiquement incorrect, ce livre vous ­plaira », assure le site G.cz. Mais de là à le comparer, comme le fait l’éditeur, au Brave Soldat ­Švejk, le célèbre roman satirique de ­Jaroslav Hašek, il y a un pas que les critiques littéraires se sont bien gardés de franchir.

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire