Allemagne : le fiasco de la transition énergétique

L’Allemagne se voulait pionnière. Elle a dépensé 160 milliards d’euros en cinq ans pour passer aux énergies renouvelables. En pure perte ? En tout cas, les émissions de CO2 n’ont pas diminué et l’éolien terrestre est en panne. Des voix s’élèvent pour contester la décision d’arrêter complètement le nucléaire en 2022.


© Carsten Koall / Getty / AFP

Le nombre de projets de parcs éoliens continue de chuter et le secteur redoute un effondrement de l’industrie. Ici, Angela Merkel à l’inauguration du parc offshore d’Arkona, sur la Baltique, en 2019.

C'est une idée formidable, l’idée d’une énergie de ­demain : 675 fonctionnaires de la République fédérale d’Allemagne travaillent chaque jour à sa réussite, dans les ministères et les services subordonnés, dans divers organismes et départements, dans des comités et sous-comités. Ils travaillent pour un monde dont la beauté n’est pas restée simplement une idée mais est ­devenue une réalité… le temps d’une journée ; chez nous, en Allemagne. C’était le 22 avril 2019, le lundi de Pâques. Ce jour-là, le soleil a brillé du matin au soir, le vent a poussé les ­éoliennes à plein régime et, au crépuscule, sans que le moindre petit nuage de gaz à effet de serre se soit élevé dans le ciel, 56 GW (gigawatts) d’énergies renou­velables avaient été produits, ce qui couvrait presque toute la consommation de la quatrième nation industrielle du monde. Ce fut magique, une combinaison parfaite de la nature et de la technique moderne. Malheureusement, cela n’a duré que ce jour-là.   De nombreux autres jours, la réa­lité est sale et grise. Une grande partie de l’électricité utilisée ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Energiewende. Wachstum und Wohlstand ohne Erdöl und Uran (« Transition énergétique. Croissance et prospérité sans pétrole ni uranium ») de Allemagne : le fiasco de la transition énergétique, S. Fischer. Ce rapport de l’Öko-Institut (institut d’écologie appliquée basé à Fribourg-en-Brisgau) est signé des chercheurs Florentin Krause, Hartmut Bossel et Karl-Friedrich Müller-Reissmann, 1980

ARTICLE ISSU DU N°0105

SUR LE MÊME THÈME

Politique Hongkong : le long combat de Joshua Wong
Politique La rançon ou la mort, l’impossible dilemme des otages
Politique Mamata Banerjee, la « grande sœur » des Bengalais

Dans le magazine
BOOKS n°115

DOSSIER

Pourquoi croit-on en Dieu ?

Chemin de traverse

11 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Les ferveurs disponibles

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

La révolution de 1821, le récit des origines

Voir le sommaire