« Free speech » et liberté d’expression

N’importe quelle opinion doit-elle pouvoir s’exprimer ? Le débat qui agite depuis quelques années les campus américains trouve son origine dans la démocratie athénienne. Deux conceptions de la liberté d’expression entrent en conflit.


© Josh Edelson / AFP

En avril 2017, manifestation à l’université de Berkeley, en Californie, contre l’interdiction faite à Ann Coulter, éditorialiste ultra-conservatrice, de venir s’exprimer sur le campus.

Rien ne distingue autant la démo­cratie américaine de son homologue européenne que la primauté qu’elle ­accorde à la liberté d’expression et l’usage permissif qu’elle en fait. Les débats qui agitent actuellement les universités américaines montrent toutefois que la liberté d’expression ne fait plus consensus 1. Tandis que des étudiants de droite jugent essentiel de pouvoir inviter des personnalités controversées et tenir des propos offensants, beaucoup de leurs camarades de gauche s’emploient à leur clouer le bec, au besoin par des actions violentes. Car, à les en croire, certains ne se servent de la liberté d’expression que pour exclure et réduire les autres au silence. Il faut donc refuser de donner une tribune à des personnalités odieuses ou issues de catégories historiquement « privilégiées », si l’on veut une égalité effective, et que les exclus et les plus vulnérables puissent enfin s’exprimer – et être entendus.   Si l’invocation du premier amendement à la Constitution des États-Unis 2 ne suffit pas à trancher ces controverses universitaires, c’est parce qu’entrent ...
LE LIVRE
LE LIVRE

De la liberté de John Stuart Mill, Folio « Folio essais », 1990

SUR LE MÊME THÈME

Politique Le douloureux destin des artistes cubains
Politique Gertrude Bell, architecte de l’impossible Irak
Politique Hongkong : le long combat de Joshua Wong

Dans le magazine
BOOKS n°121

DOSSIER

Tous traumatisés !

Chemin de traverse

14 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Soigner mes traumas

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

John Donne, poète rock’n’roll

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire