Médias
Temps de lecture 15 min

Ne tirez pas sur l’écran !

On le dit rarement, mais la chose semble avérée : depuis 1930, le QI n’a cessé de progresser. Nous serions devenus plus intelligents, alors même que la pop culture triomphait de pratiques culturelles traditionnelles supposées meilleures pour l’esprit. Aux yeux du journaliste Steven Johnson, il n’y a rien là de paradoxal. Nous ne sommes pas plus malins malgré la télé et les jeux vidéo, dit-il, mais grâce à eux. La sophistication croissante des intrigues de sitcoms, la dimension interactive de la téléréalité, l’infinie complexité des scénarios de jeux vidéo expliquent selon lui le développement de notre aptitude à résoudre les problèmes. Certes, acquiesce Malcolm Gladwell, qui juge salutaire ce rappel de la diversité des formes d’intelligence. Mais ce n’est pas une raison pour négliger, comme le fait Johnson, les modalités classiques d’acquisition du savoir.


Crédit: National Archives and Records Administration
Il y a vingt ans, le politologue James Flynn découvrait un curieux phénomène. Les Américains – à en croire, du moins, les tests de quotient intellectuel (QI) – devenaient plus intelligents. Le phénomène était passé inaperçu pendant des années parce que ceux qui élaborent ces tests révisent en permanence le système de notation pour maintenir la moyenne à 100. Mais, constatait Flynn, si l’on décidait d’ignorer ce changement d’étalon de mesure, les résultats aux tests s’amélioraient régulièrement, gagnant environ 3 points par décennie. Une personne que son QI plaçait dans les 10 % supérieurs de la population américaine en 1920 serait à présent dans le dernier tiers. C’est là sans aucun doute, en partie, une répercussion du progrès économique : la vague de prospérité qui a déferlé sur les pays occidentaux au lendemain de la Seconde Guerre mondiale a permis à la population de se nourrir mieux, d’être plus éduquée, et plus familière avec les tests de QI. Mais, même après le ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Tout ce qui est mauvais est bon pour vous. de Steven Johnson, Privé, 2009

SUR LE MÊME THÈME

Médias Show devant !

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire