Les passionnés de quiz sont parmi nous !

On connaît « Le jeu des 1 000 euros » ou « Qui veut gagner des millions ? ». Mais on sait moins que, en marge de ces jeux radiophoniques et télévisés, un public de passionnés de quiz, essentiellement masculin, s’affronte régulièrement dans les bars et les universités. Et que, pour gagner, la mémoire compte moins que la curiosité.


© Mike Rozman / Warner Brothers/NBC/ Getty

Les jeux télévisés ne sont pas assez nombreux pour rassasier les quizeurs, et leur casting est très sélectif. Ici en janvier dernier sur le plateau de l’émission américaine Ellen’s Game of Games.

En mars 2019, je suis allé pour la première fois de ma vie à Las Vegas. J’avais pris soin d’emporter des stylos je savais que nous en aurions besoin. Nous étions six, venus des quatre coins des États-Unis pour un week-end entre mecs à Sin City. Le vendredi après-midi, nous avons traînassé au Hard Rock Hotel, attendant avec impatience que l’action commence. La nuit est tombée, les néons se sont allumés, et nous nous sommes retrouvés dans le hall. Nous avons zigzagué entre les machines à sous et les tables de black jack, dépassé le bar et le grill puis sommes montés à la boîte de nuit. Là, après avoir dédaigné tous les vices de Las Vegas, nous nous sommes adonnés au nôtre, groupés autour de la feuille de réponse de notre équipe, tandis que le maître de quiz nous aboyait des questions. Ce week-end, le Geek Bowl XIII avait été organisé pour donner leur content aux obsédés des jeux de questions-réponses qui écument les soirées quiz dans les bars des É...
LE LIVRE
LE LIVRE

The Joy of Quiz (« Le plaisir des quiz ») de Alan Connor, Penguin, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Société Pourquoi les universités américaines sont les meilleures
Société Comment 2020 est devenue l’année de la guillotine
Société Complotisme : du temps où je croyais aux Illuminati

Aussi dans
ce numéro de Books