Histoire
Temps de lecture 15 min

Dans la tête des soldats de la Wehrmacht

En combien de temps un homme normal devient-il une machine à tuer ? Quelques jours, tout au plus. C’est l’enseignement troublant d’un document exceptionnel : le recueil des conversations de soldats allemands prisonniers entre 1939 et 1945.


Wehrmacht / Bundesarchiv, Bild 183-B15023 / Fremke, Heinz /
Le 6 mars 1943, deux soldats allemands parlent de la guerre. Budde, le pilote de chasse, et Bartels, le sous-officier, ont été faits prisonniers par les Anglais quelques semaines auparavant. Pour eux, les combats sont finis, et le temps est venu d’échanger leurs souvenirs : « Budde : J’ai participé à deux raids aériens, on a bombardé des maisons. Bartels : Tu parles de bombardements stratégiques, comme nous, avec des cibles précises ? Budde : Non, des bombardements au hasard, pour déstabiliser l’ennemi. On prenait la première cible venue, des villas sur une colline par exemple. Tu vois, on les survole comme ça et tout à coup, pssssst, on fond dessus, les fenêtres explosent, le toit s’envole. Une fois à Ashford, sur la place du marché, il y avait un attroupement, des tas de gens, des discours… bah, je peux t’assurer qu’on les a pulvérisés ! C’est très amusant ! » Les pilotes Baümer et Greim ont eux aussi vécu de beaux moments, comme ils se plaisent à le raconter : « Baümer : On a fait installer à l’avant de l’avion un canon de deux centimètres. On volait en rase-mottes, et quand on croisait des voitures,...
LE LIVRE
LE LIVRE

Soldats. Combattre, tuer, mourir de Sönke Neitzel et Harald Welzer, Gallimard

ARTICLE ISSU DU N°27

SUR LE MÊME THÈME

Histoire Singulière princesse moghole
Histoire Maîtres espions au XVIIe siècle
Histoire Caressez ce sein…

Dans le magazine
BOOKS n°123

DOSSIER

Faut-il restituer l'art africain ?

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Une idée iconoclaste

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

L’homme qui faisait chanter les cellules

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire