Homos et fiers de l’être en Chine

Pour fêter le premier anniversaire de leur rencontre, le jeune Sun Wenlin et son compagnon Hu Mingliang ont voulu s’offrir un cadeau spécial en publiant leurs bans. Déboutés par l’administration, ils ont porté en justice la question du mariage pour tous. Leur histoire témoigne de l’essor impressionnant du mouvement homosexuel en Chine.

 

Comme tant de jeunes gens dans la Chine d’aujourd’hui, les deux hommes se sont rencontrés sur Internet. Un « coup de foudre », se souvient Sun Wenlin, consultant en informatique et, à 26 ans, le cadet. Hu Mingliang, 37 ans, moins à l’aise, travaille comme agent de sécurité. En juin 2015, pour le premier anniversaire de leur rencontre, ils se sont rendus au bureau local de l’état civil pour demander l’autorisation de publier les bans. Face à la fin de non-recevoir de l’administration, Wenlin a décidé d’intenter une action en justice pour revendiquer la légalisation du mariage homosexuel. À la différence de dizaines de millions d’autres Chinois, il refusait de se résigner à la négation de son identité sexuelle par l’État. Une première ! Le tribunal a débouté les deux hommes de leur ­requête, mais, entre-temps, l’affaire leur avait valu ­attention et soutien dans le monde ­entier. En d’autres termes, la démarche de Wenlin et Mingliang  n’a pas seulement ­témoigné de leur engagement amoureux. Elle a incontestablement représenté un pas en avant pour les droits des minorités sexuelles dans le pays. Les deux hommes avaient ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Gays en Chine : politique de l’homo-érotisme dans les sociétés chinoises de Chou Wah-shan, Routledge, 2000

SUR LE MÊME THÈME

Société Pourquoi les universités américaines sont les meilleures
Société Comment 2020 est devenue l’année de la guillotine
Société Le Covid-19 touche aussi bien les riches que les pauvres

Aussi dans
ce numéro de Books