L’Inde, culture métissée

La cohabitation entre les hindous et les musulmans est une source régulière de tensions dans l’Inde contemporaine. Il n’en a pas toujours été ainsi. Dans « L’Inde avant l’Europe », deux historiennes montrent combien la culture indienne s’est construite, entre 1200 et 1750, sur des interactions culturelles permanentes entre plusieurs mondes.

La cohabitation entre les hindous et les musulmans est une source régulière de tensions dans l’Inde contemporaine. Il n’en a pas toujours été ainsi. Dans India before Europe (« L’Inde avant l’Europe »), deux historiennes montrent combien la culture indienne s’est construite, entre 1200 et 1750, sur des interactions culturelles permanentes entre plusieurs mondes. Vers 1200, des guerriers venus d’Asie centrale prirent le contrôle du Nord de l’Inde, amenant avec eux un flot d’immigrants instruits venus du monde musulman. « L’héritage ethnique d’Asie centrale, l’influence culturelle perse et l’appartenance religieuse islamique de ces classes dirigeantes introduisirent des formes différentes d’art et d’architecture, de pensée et de pratique politique, ainsi que de nouvelles techniques de guerre », écrivent-elles. Au fil des siècles se sont ainsi consolidées « les fondations du paysage humain très diversifié de l’Asie du Sud moderne, avec cette culture composite qui puise à des traditions à la fois indiennes et islamiques et se décline en d’innombrables variantes régionales », rapporte A.G. Nooreni dans le magazine indien Frontline. L’arrivée des Britanniques en 1750 a bouleversé ce processus d’hybridation culturelle. Persuadés que la société indienne était divisée en communautés religieuses, et méfiants envers les musulmans, les colonisateurs ont « intensifié et solidifié le sens des différences religieuses sur le sous-continent ». Aujourd’hui, les nationalistes hindous et musulmans refusent l’idée d’un héritage commun. Or, les auteurs l’affirment : « La société et la culture d’Asie du Sud ne peuvent être bien comprises sans prendre en compte les nombreux échanges et interactions, parfois négatifs mais en majorité positifs, entre les traditions et les peuples musulmans et non musulmans ».
LE LIVRE
LE LIVRE

L’Inde avant l’Europe de L’Inde, culture métissée, Cambridge University Press, non traduit

SUR LE MÊME THÈME

Prendre la clé des champs
Le Polonais qui a tout inventé
Ci-gît le Bataillon sacré

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire