Soutenez la presse indépendante ! Abonnez-vous à Books, à partir de 8€/mois.

Joe Sacco, face B

Le BD-reporter américain, célèbre pour son travail sur la Palestine et l’ex-Yougoslavie, a fait ses débuts comme roadie, accompagnant la tournée, assez pitoyable, d’un groupe de rock alternatif. Depuis, son intérêt pour ce monde a connu des hauts et des bas, mais sa passion pour le rock est restée intacte.


Portland, Oregon. Au début de l’année 1988, Joe Sacco appelle son ami de lycée Gerry Mohr pour lui demander une faveur. Alors que le premier tente tant bien que mal de survivre grâce à ses dessins, le ­second est, depuis bientôt six ans, à la tête d’un groupe de rock psychédélique, les Miracle Workers. Après des débuts assez laborieux dans l’Oregon, ceux-ci ont migré plus au sud, à Los Angeles, à la recherche d’un second souffle. Là, ils s’apprêtent à partir en tournée en ­Europe, et Joe veut en être : il se propose de chroniquer l’équipée du groupe à travers le Vieux Continent (essentiellement en Allemagne de l’Ouest et en Suisse). Gerry accepte, à condition que Joe mette lui aussi la main à la pâte. Mais, faute de savoir « massacrer une guitare », Joe sera préposé à la vente des tee-shirts. Et il ne sera pas payé. « Ce fut mon expérience la plus intime de la débauche associée à un rock’n’roll où tous les coups sont permis », écrira des années plus tard l’auteur de Palestine et de Gorazde.
De cette expérience de roadie Sacco tirera plusieurs planches. Ce sera aussi le début d’une veine sinon alternative du moins constante dans son œuvre de grand reporter engagé, à savoir ses chroniques de rock, qui vont du grunge déca­dent des années Portland aux Rolling Stones et au blues. Le trait des débuts, assez psychédélique lui aussi, évolue au fil des années et des fréquentations musicales de l’auteur, tout comme le ton de ses planches. On passe ainsi de l’humour potache, souvent gore, à des considérations plus existentielles – même si le propos reste léger et toujours un peu décalé. Cette foisonnante production est aujourd’hui réunie dans une nouvelle édition (la précédente, intitulée Le Rock et moi, date de 2002), enrichie de nouvelles planches, de témoignages et d’un étonnant aperçu de son activité d’affichiste à Berlin-Ouest. Un travail qui, à sa grande surprise, l’a fait vivre pendant quelques années : ce fut un autre temps fort de sa « carrière rock », dit-il.
Les planches qui racontent la tournée européenne des Miracle Workers sont le témoignage des derniers mois d’une époque définitivement révolue : celle où une ville, Berlin, et un continent étaient divisés par un mur. D’un point de vue musi­cal, on sortait enfin, comme le ­raconte Alain David, l’éditeur de ­Sacco, de cette new wave des années 1980 qui, selon les puristes, a fait beaucoup de ­dégâts. « Exit les synthés, retour au gros son grâce au grunge », résume-t-il. Les « longs cheveux » – c’est le titre de l’opus sur Gerry et sa bande – sont également de retour, tout comme les nuits de ­défonce (mais avaient-elles vraiment disparu ?), les guitares de la grande époque (Les Paul, Rickenbacker, Fender…) et les amplis Marshall. Le tout devait pouvoir tenir dans un van, comme celui dans ­lequel les Workers promènent leur gueule de bois à travers l’Allemagne. Aujour­d’hui, les acteurs de cette saga portent un regard désabusé, presque dégoûté sur cette période : « Trajets interminables, police des frontières sadique, boîtes de nuit sordides, musiques insipides… » se souvient Gerry Mohr. Peut-être parce qu’ils assistent aussi, en direct, à la fin de leur rêve de pouvoir ressusciter le rock de leurs prédécesseurs. Ils découvrent la nouvelle vulgate de l’époque : la néces­sité impérieuse de « transformer le citron alternatif en une citronnade lucrative et grand public », dit encore Gerry. « Malheureusement, c’est mon histoire autant que la leur », résume Sacco.

Books

MEP_BUT I LIKE IT_RELECTURE-29 MEP_BUT I LIKE IT_RELECTURE-30 MEP_BUT I LIKE IT_RELECTURE-31 MEP_BUT I LIKE IT_RELECTURE-32

LE LIVRE
LE LIVRE

But I Like It (le rock et moi) de Joe Sacco, Futuropolis, 2018

SUR LE MÊME THÈME

Extraits - BD Guérir de l'Amérique
Extraits - BD Les homos vieillissent aussi
Extraits - BD L’amour ? Une affaire de nez

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.