Le Polonais qui a tout inventé

Le voyage interstellaire, quoi de plus banal ? Dans un recueil de nouvelles inédites en français, le géant de la science-fiction Stanislas Lem démystifie l’avenir galactique.


Scientifique de formation, Stanislas Lem, ici à Cracovie en 1975, ne négligeait aucun détail dans ses romans de SF, leur donnant ainsi une tonalité ultraréaliste.

Jusqu’à sa mort, en 2006, Stanislas Lem n’a jamais su se servir d’un ordinateur, affirme Janusz R. Kowalczyk sur Culture.pl. Et pourtant, le critique l’assure : dans les années 1960, l’auteur polonais de science-fiction avait déjà inventé Internet, les audio­livres et les ebooks, Google, les smartphones, mais aussi l’impression 3D, la réalité virtuelle, la post-vérité, le transhumanisme, les biotechnologies et, tant qu’à faire, même Les Sims et Matrix

À l’instar de Kowalczyk, la presse polonaise a profité de cette année 2021, centenaire de la naissance de Stanislas Lem, pour célébrer un auteur à part dans le pays : romancier, philosophe, essayiste, humaniste, il est devenu, avec des traductions dans plus de 40 langues, l’un des écrivains de SF les plus lus et reconnus au monde. Même chez les Américains, qui le nommèrent membre honoraire de la Science Fiction & Fantasy Writers of America – lui-même dénigrait la SF américaine, à part Philip K. Dick, ce même Dick qui le dénonça au FBI ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Les Aventures du pilote Pirx de Stanislas Lem, Actes Sud

SUR LE MÊME THÈME

Ci-gît le Bataillon sacré
Quand les experts font du hors-piste
Nos sociétés sont malades de la peur

Aussi dans
ce numéro de Books