Les meilleures ventes de non-fiction en Inde – Examens de conscience

L’élite anglophone de New Delhi plébiscite les essais éclairant les zones d’ombre de l’histoire récente du pays.

meileures ventes inde Âgé de 87 ans, Balraj Bahri Malhotra vient de mourir. En ouvrant au début des années 1950 une petite librairie-papeterie dans un quartier cossu de New Delhi, le jeune homme n’imaginait sans doute pas le statut qu’allait acquérir son établissement. De fait, Bahri Sons attire aujourd’hui toute l’élite cultivée. Son palmarès hebdomadaire reflète les préoccupations de la bourgeoisie anglophone. La liste des best-sellers de non-fiction est instructive. On y retrouve par exemple une vieille obsession indienne : le Pakistan. Dans « Purifier le pays des purs », une ancienne parlementaire de Karachi dénonce la dérive islamiste du voisin. De quoi conforter les opinions du lecteur indien, pour qui la Partition de 1947 demeure un traumatisme. Mais l’upper middle class se préoccupe aussi des « lignes de faille de l’Inde », comme le dit le sous-titre de « Ce pays inquiet », en tête des ventes. Le lecteur y découvre quelques scoops sur le conflit du Cachemire, ainsi qu’une ...

SUR LE MÊME THÈME

Bestseller Retour du refoulé
Bestseller Rock et répression
Bestseller Les meilleures ventes au Mali - Hantés par la guerre

Aussi dans
ce numéro de Books