Au Mexique, Julia Carabias veille sur la forêt

La biologiste mexicaine Julia Carabias se bat depuis des années pour protéger la forêt lacandone, l’une des principales réserves de biodiversité de la planète. Ses efforts portent sur la préservation des aras, des jaguars et des tapirs, mais aussi sur le développement économique des communautés locales.


© Presidenciamx / Alamy

Julia Carabias explique les enjeux de la forêt lacandone au président de la République mexicaine Enrique Peña Nieto et au gouverneur de l’État du Chiapas, en décembre 2016.

La touffeur de la forêt nous coupe le souffle. L’humidité ambiante se confond avec la transpiration de la peau. Lorsque le soleil est au zénith, une angoisse muette plane au-dessus de la cano­pée : personne ne résiste à la ­canicule.

Lors de notre visite à la station biologique Chajul, dans la forêt lacandone [dans l’État du Chiapas, dans le sud-est du Mexique, à la frontière avec le Guatemala], le niveau de la rivière Lacantún était plus bas qu’à l’ordinaire : il n’avait pas plu depuis longtemps. Nous avons avancé dans notre canot à moteur pour essayer de trouver un point d’où, malgré le nuage de fumée produit par les brûlis du village voisin, le photographe Santiago Arau pourrait faire décoller son drone afin d’observer du ciel à la fois la majesté des arbres et la dévastation croissante de la réserve de biosphère de Montes Azules.

Lorsque nous avons enfin trouvé le bon endroit pour faire voler le drone, Julia ...

LE LIVRE
LE LIVRE

Conservación y desarrollo sustentable en la Selva Lacandona: 25 años de actividades y experiencia (« Conservation et développement durable dans la forêt lacandone : vingt-cinq ans d’activités et d’expérience ») de Natura y Ecosistemas Mexicanos, 2015

SUR LE MÊME THÈME

Société Pourquoi les universités américaines sont les meilleures
Société Comment 2020 est devenue l’année de la guillotine
Société Dernier hiver à Benidorm

Aussi dans
ce numéro de Books