Portrait

Le grand art de Maria Callas

Maria Callas demeure un mythe. Près d’un demi-siècle après sa mort, en 1977 à Paris à l’âge de 53 ans, son aura est intacte et brille même davantage. Avec le temps, un aspect de sa personnalité mis en avant de son vivant tend en effet à s’estomper. Elle n’était pas toujours commode, ni insensible à la notoriété,…

Écrit par Michel André le 27 février 2024

Rosa Bonheur au Panthéon

Le XXe siècle n’a pas été tendre avec Rosa Bonheur. Dans sa période faste, elle était adulée par les millionnaires de « l’âge d’or » américain 2 et par le public des galeries des deux côtés de l’Atlantique. Pour l’Art Journal en 1879, c’était irréfutable : « Aucune femme au monde ne peint aussi admirablement que Rosa Bonheur. » Lors de la…

Écrit par Tom Stammers le 27 octobre 2022

Pour tout l’or de Troie

Il avait découvert des civilisations européennes avancées, des trésors, des tombes royales et Troie. Il avait été infatigable, impitoyable et comme possédé, capable de parler 21 langues. Il était de petite taille, orphelin de mère et immensément riche. Il n’avait pas été un homme heureux. Et voilà qu’il était mort. Le 4 janvier 1891, Heinrich Schliemann reposait…

Écrit par Moritz Aisslinger le 28 avril 2022

Benito Pérez Galdós, le génie méconnu

Aux yeux de ses compatriotes, il est l’égal de Balzac et de Dickens, deux géants de la littérature qu’il admirait et qui l’ont fortement influencé. Benito Pérez Galdós, dont on commémore cette année le centième anniversaire de la mort, est le plus grand écrivain espagnol du XIXe siècle : le plus grand depuis Cervantes, affirmait au…

Écrit par Michel André le 24 septembre 2020

Ernst Haeckel, biologiste et esthète

« À l’heure où la biodiversité est sans cesse menacée par les activités humaines, ce livre offre à la fois un chef-d’œuvre graphique, une exploration du monde sous-marin et un éloquent rappel de la précieuse variété de la vie » : c’est ainsi que l’éditeur Taschen présente L’Art et la science d’Ernst Haeckel, un ­recueil de 450 planches publié…

Écrit par Michel André le 2 juillet 2020

Theodor Fontane, ce « paquet de contradictions »

Theodor Fontane est souvent présenté comme le plus grand romancier allemand apparu entre Goethe et Thomas Mann. Ses œuvres de fiction dépeignent la société prussienne du XIXe siècle et sa transformation avec ce mélange de finesse, de compassion navrée, d’amusement et de détachement qui caractérise sa conception de la vie durant la dernière partie de…

Écrit par Michel André le 30 avril 2020

Eric Hobsbawm, historien engagé

Au moment de son décès, en 2012, à l’âge de 95 ans, Eric Hobsbawm travaillait à un nouveau recueil d’articles. Il était alors l’historien le plus célèbre du monde et l’est sans doute resté. Traduites dans plusieurs dizaines de langues, sa trilogie sur l’histoire du XIXe siècle et son histoire du XXe siècle sont des classiques 1. Dans l’hommage…

Écrit par Michel André le 24 octobre 2019

Martin Gardner contre les pseudosciences

Dans son roman Ada ou l’Ardeur, Vladimir Nabokov, estro­piant quelque peu le nom de l’intéressé, parle de Martin Gardner comme d’un « philosophe inventé » : un clin d’œil à celui qui, dans la première édition de L’Univers ambidextre,, son livre sur la symétrie en physique, chimie et biologie, présentait le poète fictif John Shade, héros de Feu…

Écrit par Michel André le 29 août 2019

Le rationalisme honni de Steven Pinker

Steven Pinker fait les cent pas dans la loge. Dans quelques minutes, il sera assis face à Fareed Zakaria, présentateur de l’émission « Fareed Zakaria GPS » sur CNN, mais pour l’instant il se concentre et préserve sa voix – une petite laryngite gêne un peu son ­impeccable élocution habituelle. Sur le mur, deux écrans de télévision.…

Écrit par Tom Bartlett le 29 août 2019

Karl Kraus contre les clichés

Au ciel de la littérature satirique, polémique et pamphlétaire scintille le nom de Karl Kraus, « l’une des étoiles les plus brillantes […] de la modernité viennoise », pour utiliser la belle formule de Jacques Le Rider. De 1899 à 1936, Kraus, qui affirmait détester Vienne mais était incapable de vivre ailleurs, publia la revue Die Fackel…

Écrit par Michel André le 29 août 2019