Sönke Neitzel : « Un danger pour la sécurité »
par Baptiste Touverey

Sönke Neitzel : « Un danger pour la sécurité »

Même si les Soviétiques interdisaient toute communication sur la vie des camps, plusieurs prisonniers allemands ont réussi à tenir un journal. Tous sont dominés par l’instant présent, non par la réflexion critique sur ce qui s’est passé.

Publié dans le magazine Books, juillet-août 2013. Par Baptiste Touverey
  L’historien allemand Sönke Neitzel est un spécialiste de la Seconde Guerre mondiale. Il enseigne à la London School of Economics et à l’université de Glasgow (où il occupe, depuis 2011, la prestigieuse Chair of Modern History). Avec le psychosociologue Harald Welzer, il a dépouillé 150 000 pages de comptes rendus d’écoutes effectuées par les Alliés auprès de prisonniers allemands. En est résulté un document exceptionnel : Soldats, paru chez Gallimard ( lire « Quand l'un des leurs crevait, souvent, les Russes le bouffaient » Books, n° 43 et « Dans la tête des soldats de la Wehrmacht » Books, n° 27).   L’interdiction des journaux intimes était-elle une règle générale dans les camps de prisonniers soviétiques ? Pour autant que je sache, oui. Même l’écriture de lettres était strictement réglementée. Les Soviétiques faisaient très attention à ce qu’aucune information sur la vie du camp ne sorte sans être contrôlée. À leurs yeux, les journaux intimes pouvaient représenter un risque pour la sécurité. Il fallait empêcher l’émergence d’un savoir fixé par écrit sur un aspect peu reluisant de la vie en Union soviétique.   Le journal de Walter M. est-il une exception ? Non, il existe plusieurs autres journaux de soldats allemands écrits à la même période, pendant ou après la guerre. Les notes de Walter M. sont tout à fait typiques : elles portent avant tout sur l’ici et maintenant, la question du retour dans la patrie et l’inquiétude à propos des proches qui y sont restés. Walter M. fait peu d’allusions…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire