Les poètes sont de piètres hommes d’Etat
par Les poètes sont de piètres hommes d’Etat
Temps de lecture 1 min

Les poètes sont de piètres hommes d’Etat

Écrit par publié le le 6 décembre 2017

Qui n’a jamais pensé que le monde irait bien mieux si les poètes prenaient enfin le pouvoir ? C’est déjà arrivé pourtant : à Munich après la fin de la Première Guerre mondiale. Et ce fut une catastrophe. Le critique littéraire du Spiegel Volker Weidermann consacre à cet épisode de l’histoire allemande son dernier ouvrage. Il constate la proportion impressionnante d’écrivains et d’artistes qui, à la faveur du chaos qui suivit la défaite allemande, s’improvisèrent hommes d’Etat en Bavière. Beaucoup connurent un destin tragique, comme Kurt Eisner, abattu par un étudiant nationaliste. Ou Gustav Landauer, qui voulait ouvrir les universités à tous, supprimer les devoirs, faire apprendre aux écoliers tous les poèmes de Walt Whitman par cœur, et finit lynché par des soldats des Corps francs allemands.
Lire aussi dans Books : Le journal d’un anarchiste, octobre 2011.

Chaque matin, la rédaction de Books vous propose de découvrir un livre « lu d’ailleurs ». Pour recevoir le Books du jour inscrivez-vous gratuitement.

0
Commentaire

écrire un commentaire

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.