Il vous manque un numéro de Books ? Complétez votre collection grâce à notre boutique en ligne.

Médiocres milléniaux

Des jeunes surdiplômés devenus des adultes superpaumés entre débauches cocaïnées et projets bohèmes. Dans son dernier recueil de nouvelles, Cool for America, l’écrivain américain Andrew Martin « rend bien l’apathie comique et les tourments des millennials », note Anthony DiMauro dans la Los Angeles Review of Books.

Les lecteurs du premier roman de Martin, Early Work, retrouveront certains de ses personnages, comme Leslie, relectrice dans un magazine « alternative », qui cherche un sens à sa vie en buvant de la bière artisanale. Si chaque intrigue est différente, les protagonistes ont des traits communs. Issus des meilleures universités, ils peinent à transformer leurs aspirations artistiques en vrai gagne-pain, ils sont concentrés sur leur petite personne et, incapables de savoir « quoi penser » du monde qui les entoure, ils s’abîment dans la médiocrité. « On a rarement décrit cela avec une telle honnêteté », estime DiMauro, qui éprouve une certaine sympathie pour ces personnages frustrés par le décalage entre leurs ambitions et la réalité.

Jennifer Schaffer est moins tendre avec eux dans l’hebdomadaire The Nation. Dans des États-Unis polarisés à l’extrême, tous adoptent la même position d’impuissance : « Cool for America s’intéresse à cette façon qu’on ces gens soi-disant de gauche de gaspiller leur énergie dans des gestes au lieu d’agir ». Andrew Martin fait pourtant, ajoute-t-elle, le portrait « de cette génération qui pourrait être la mieux placée pour faire du grabuge le moment venu ».

À lire aussi dans Books : Petit éloge de la « moi génération », juillet-août 2009.

LE LIVRE
LE LIVRE

Cool for America de Andrew Martin, Farrar, Straus and Giroux, 2020

SUR LE MÊME THÈME

Lu d'ailleurs Espionne et mère de famille  
Lu d'ailleurs Les perdants magnifiques
Lu d'ailleurs Maudit argent que l’on n’a pas

Dans le magazine
BOOKS n°111

DOSSIER

La tentation autocratique

Mot manquant

Omiokuri

par Daniel Pennac

Esprit critique

Big Pharma et Covid-19

par Olivier Postel-Vinay

Jadis & naguère

Le fascisme, ça n’arrive qu’aux autres

par Jean-Louis de Montesquiou

Voir le sommaire

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.