Littérature & Arts

Jeudi 25 août 2011

Numéro 25

Imprimer cet article Envoyer cet article à un ami Partager cet article sur Twitter Partager cet article sur Facebook

La complainte du gratte-papier

Qui ne s’est jamais senti découragé par le poids des formulaires à remplir et autres notes de service ? Frustré par cette désagréable emprise de la paperasse sur la noblesse d’un métier, voire le sens de la vie ? Pourtant, la besogne administrative a nourri l’œuvre des plus grands auteurs, de Tocqueville à Kafka en passant par Melville, Pessoa et Flaubert.

Le Livre

Bartleby le scribe
bartleby le scribe
rea rea 76274 024

Pourquoi n’existe-t-il aucune Anthologie de la paperasserie ? Si le trésor des manuscrits de Franz Kafka, longtemps cachés dans des coffres-forts, a attiré l’attention des grands médias, la véritable perle est ail­leurs, dans le recueil des notes de service que l’auteur a rédigées lorsqu’il était juriste pour l’Institut d’assurances contre les accidents du travail (1). Kafka : « L’Institut est convaincu que, si la catégorie de risque pour les filatures de laine de mouton était plus élevée que celle des filatures de coton, il y aurait eu des pressions pour que les ateliers mixtes soient classés comme filatures de coton, un changement qui se serait accordé, fût-ce par hasard, à la situation existante. »

Pas mal. Mais Kafka n’est pas le seul auteur moderne d’importance à avoir consacré une grande partie de son temps et de son énergie à la rédaction de phrases pareilles. Par exemple, qui a écrit : « Je me suis rendu au ministère de l’Instruction publique. J’y ai vérifié que vous n’avez qu’un seul justificatif à fournir. […] Je suis persuadé que le ministre, dans sa lettre au préfet de la Manche, ne demandera rien de plus. Je pense par consé (...)

Pour accéder à cet article, vous pouvez :
- vous inscrire sur le site de Books pour découvrir librement trois contenus du journal : cliquez ici
- souscrire à notre offre d’essai web : pour 9€ tous nos articles et toutes nos archives accessibles gratuitement pendant un mois, cliquez ici
- vous abonner à Books : voir l’intégralité de nos offres ici
Déjà abonné ? Identifiez-vous

Commentaires
Notes

1. L’article fait ici référence au fait que des manuscrits et dessins de Kafka sont restés pendant cinquante ans dans les coffres d’une banque suisse. Ils en ont été exhumés en 2010, dans le cadre d’un litige judiciaire opposant les héritières de ces documents aux autorités israéliennes.

2. Tous trois sont des personnages de la culture populaire américaine. John Henry est un héros du folklore, qui aurait été l’un des plus grands « pousseurs d’acier » de l’histoire du rail. Casey Jones est un ingénieur des chemins de fer, mort en essayant d’arrêter son train entré en collision avec un convoi de marchandises et immortalisé dans une ballade populaire. Rosie la riveteuse, créée par le dessinateur Norman Rockwell, symbolise les six millions de femmes qui travaillèrent dans l’industrie de l’armement durant la Seconde Guerre mondiale.

3. « The Professional/Managerial Class » est un article paru dans la revue de gauche Radical America.

Tous les livres

L'auteur de l'article

Ben Kafka

kafka

Spécialiste de l’histoire culturelle et intellectuelle de l’Europe, Ben Kafka enseigne à la New York University. Il collabore notamment à Book Forum et Book History. Son premier livre, The Demon of Writing. Powers and Failures of Paperwork (« Le démon de l’écriture. Puissance et échec du travail administratif ») sera publié à l’automne 2012.