Soutenez l’esprit critique ! Participez à la campagne pour préserver l’indépendance de Books !

À l’ombre du Big Data

Nos téléphones sont des mouchards et, sur Internet, nous sommes suivis à la trace. Et pourtant, nous continuons à livrer quotidiennement des informations personnelles aux géants du Net. Que deviennent-elles ? Un dessinateur et un journaliste ont mené l’enquête.

 


Le GPS de votre smartphone a gardé en mémoire votre aller-­retour à l’île de Ré ce week-end. Votre application santé ne cesse de vous répéter que vous ne remplissez pas l’objectif des 10 000 pas quotidiens. Et cette autre appli, qui propose des promotions chez les commerçants du quartier, a enregistré vos repas de la semaine. Votre réseau social préféré, lui, garde en ­mémoire les commentaires sous la ­photo du gâteau d’anniversaire de la petite dernière, partagée hier. Tous ces faits sont vrais – et totalement insi­gnifiants. Pourquoi en faire toute une histoire ? « Ce sont les données qui racontent qui je suis », estime le dessinateur américain Josh Neufeld. Avec le journaliste Michael Keller, il signe une enquête fouillée sur les mégadonnées, ou big data. Avant de devenir une bande dessinée, Dans l’ombre de la peur est une commande du service multimédia du ­bureau américain de la chaîne de télévision qatarienne Al Jazeera. Les deux coauteurs s’appuient sur leurs propres usages du numérique pour dérouler le fil de leur récit. Keller, aidé de chercheurs et de spécialistes, analyse les pratiques de Neufeld, le technophile moyen. En chasseur de bonnes affaires, ce ­dernier est toujours prêt à livrer quelques renseignements personnels en échange d’une promotion ou d’un service gratuit. Qui ne le fait pas ? Son assurance auto lui propose un rabais s’il l’autorise à ­enregistrer toutes ses données de conduite grâce à un traceur GPS. Il accepte sans même y réfléchir. Mais, comme le veut l’adage, « quand c’est gratuit, c’est vo
us le produit ». Quant à savoir quel produit exactement, c’est là le cœur du problème, et l’une des questions les plus intéressantes soulevées par Neufeld et Keller. Toujours est-il que le constat est là : nous livrons avec une facilité déconcertante nos données personnelles, même si nous ne savons pas ce qu’elles deviennent. En fait, nous ignorons tout de leur mode de stockage et de la manière dont elles sont analysées et exploitées. Ce sont les entreprises du Web qui écrivent notre histoire et dessinent notre portrait, pas nous. En fonction des données qu’elles relèvent mais ­aussi de leurs grilles d’interprétation, elles tirent leurs propres conclusions. En ­observant le profil de Neufeld sur Swarm, une application qui permet de localiser ses amis avant de les ­retrouver pour des sorties, Keller déduit qu’il est un parfait bobo. Mais qu’en conclurait un assureur, un employeur potentiel ou un banquier ? En soi, signaler qu’on achète des hamburgers dans tel fast-food ne semble pas porter à conséquence. Mais si, à ce goût pour les repas hautement caloriques, on ajoute l’objectif manqué des 10 000 pas quotidiens, un banquier pourrait bien ­décider de vous classer dans la catégorie des clients à risque et de vous refuser un prêt. Ces portraits que les entreprises tirent de nous ont de quoi faire peur. Peur de ce qui pourrait se passer si, par exemple, elles ne tenaient pas leurs engagements en matière de respect de la vie privée. Ce risque n’est qu’hypothétique, rappelle, dans les premières pages de l’enquête, Al Gore, ancien vice-président américain devenu consultant pour Google. Et les entreprises le ­balaient d’un revers de la main. Neufeld et Keller ont le mérite d’exposer ce risque en pleine lumière, sans pour autant sombrer dans la paranoïa ni livrer des solutions ­miracles. Souvent ­cachée derrière les milliers de caractères à peine lisibles des licences et conditions générales d’utilisation, l’ombre est là. Dans l'ombre de la peur-31_resultat Dans l'ombre de la peur-32_resultat Dans l'ombre de la peur-33_resultat Dans l'ombre de la peur-34_resultat
LE LIVRE
LE LIVRE

Dans l’ombre de la peur. Le Big Data et nous de Josh Neufeld et Michael Keller, Éditions çà et là, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Extraits - BD Ménagères du franquisme
Extraits - BD Le Liban, d’un conflit à l’autre
Extraits - BD Le thriller de Noël de Posy Simmonds

Aussi dans
ce numéro de Books

Booksletter,
c'est gratuit !

Retrouvez gratuitement la Booksletter
chaque samedi matin dans votre boîte email.