À quoi sert l’université ?

Trois conceptions s’opposent : les études supérieures sont-elles destinées à identifier les têtes les mieux faites, à donner une culture et une ouverture d’esprit aux futurs citoyens ou à former au plus vite des professionnels ? Aux États-Unis, le modèle du college, qui attire les étudiants du monde entier, est en crise.

J’ai occupé mon premier poste de professeur dans une université de l’Ivy League (1). Les étudiants étaient heureux d’apprendre et nous, les enseignants, étions heureux de leur transmettre un savoir. Quels que soient le temps et l’énergie qu’ils consacraient à leurs loisirs – peut-être énormément, mais je n’en savais rien –, ils semblaient s’investir sérieusement et sans arrière-pensées dans leurs études. J’étais peut-être naïf, mais ils avaient la bonté de ne pas me détromper. Aucun d’entre nous n’avait le moindre doute sur l’importance de ce que nous faisions. Un beau jour, cet établissement a décidé de poursuivre sa mission sans moi, et nous nous sommes séparés. On m’assura qu’il n’y avait pas de rancune à mon égard. Et j’ai eu la chance d’obtenir un poste dans le public, un college avec un corps enseignant surmené, une armée d’assistants et seize mille étudiants (2). Bon nombre d’entre eux étaient les premiers de leur famille à fréquenter l’université, et ils n’avaient guère le loisir de s’amuser. Beaucoup travaillaient en parallèle et ...
LE LIVRE
LE LIVRE

L’université à la dérive de Josipa Roksa, University of Chicago Press, 2011

SUR LE MÊME THÈME

Education La machine à reproduire les élites indiennes
Education Le Talmud, nouvelle bible des Sud-Coréens
Education Haro sur les enseignants

Aussi dans
ce numéro de Books