Borogan : « L’État est noyauté par les services secrets »

Borogan : « L’État est noyauté par les services secrets »

Les nouveaux seigneurs du régime sont aussi officiers du FSB, l’agence qui a succédé au KGB. Ils ont accès aux richesses, se moquent du Parlement et des tribunaux, et n’hésitent pas à tuer quand leurs intérêts sont menacés. Entretien.

Publié dans le magazine Books, novembre 2011.
En quoi les services secrets russes sont-ils une « nouvelle noblesse » ? Le titre de votre livre est-il ironique ? Oui et non. C’est Nikolaï Patrouchev, le successeur de Vladimir Poutine à la tête du FSB, qui a désigné ainsi cette organisation, successeur de l’ancien KGB, réorganisé en 1991. Dans un entretien donné en décembre 2000, à l’occasion de l’anniversaire de la fondation de la Tchéka, la police secrète soviétique, il déclarait : « Les meilleurs de nos collègues, l’honneur et la fierté du FSB, ne travaillent pas pour l’argent. Derrière leurs différences, une caractéristique très spéciale les unit : leur sens du service. Ils sont, si vous voulez, notre nouvelle noblesse. » Beaucoup d’officiers du FSB y ont cru. D’une part, ils se sentent héritiers du KGB qui était une orga­nisation très puissante ; d’autre part, ils se sont inventé un nouvel ancêtre, l’Okhrana, la police secrète tsariste qui protégeait l’État contre les terroristes et les révolutionnaires. Il faut se souvenir que les aristocrates avaient alors l’obligation de servir la Russie et que l’on pouvait être anobli grâce aux services rendus à l’État. Mais la réalité est bien différente de cet imaginaire. Les officiers supérieurs du FSB se sont intégrés à l’élite dirigeante et ont obtenu de nombreux privilèges. Ce n’est pas le cas du « menu fretin ». En outre, l’organisation est agitée par de méchantes querelles d’intérêts où l’ambition personnelle et l’argent jouent un rôle essentiel. N’était-ce pas déjà le cas du KGB ? En quoi le FSB s’en distingue-t-il ?…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
0
Commentaire

écrire un commentaire