Dans la peau de Keva, Tchèque et Rom

« Si tu n’es pas sage, les Tsiganes vont venir te chercher ! » La menace sert en République tchèque à calmer les enfants désobéissants. Une BD part en guerre contre ce racisme ambiant. Keva, une Praguoise de 21 ans, est l’héroïne du premier tome.

Keva bavarde avec une amie à une station de tramway. Un train arrive dans un bruit fracassant et les deux jeunes femmes à la peau brune s’y engouffrent. Une passagère blonde et corpulente les montre du doigt : « La fille, là, derrière, elle a l’air d’une pute. » Au même moment, le conducteur freine, Keva perd l’équilibre et lui marche sur le pied. Elle s’excuse à voix basse. L’autre réplique en lui écrasant les orteils. Les cris fusent dans le wagon, jusqu’à ce que la blonde descende, non sans avoir craché au visage de l’ennemie en guise d’au revoir. Keva n’a ni la stature ni la musculature d’un personnage de bande dessinée classique. Plutôt menue et discrète, elle est l’un des trois antihéros de la trilogie graphique qui vient de sortir à Prague, Histoires. Trois histoires vraies, racontées par les protagonistes eux-mêmes : Keva, 21 ans ; Albina, 40 ans ; et Ferko, 60 ans. « J’étais curieuse de voir de quoi ma vie aurait l’air en BD », confie Keva. La jeune femme ne connaissait pas vraiment la facture d’une bande dessinée quand Máša Boˇ...
LE LIVRE
LE LIVRE

SUR LE MÊME THÈME

Document L’espionne qui fut emballée par Christo
Document Nasrin Sotoudeh écrit de sa prison
Document Une leçon de journalisme

Dans le magazine
BOOKS n°117

DOSSIER

Quel avenir pour le cinéma ?

Chemin de traverse

16 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

To be or not to be…

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Une histoire anarchiste de l’humanité

Voir le sommaire