Django, légende du siècle

Il est né il y a cent ans exactement, dans une roulotte, sur une route de Belgique. Il est mort quarante-trois ans plus tard, près de Paris, devenu un mythe. Entre-temps, il avait volé des poules, joué à la terrasse des cafés, tiré les cartes, survécu à un incendie, écumé les bals musettes, rencontré Stéphane Grappelli et inventé le jazz manouche. Django Reinhardt, l’un des plus grands guitaristes de l’histoire, eut un destin de comète et une postérité de légende. Partout dans le monde, ses héritiers perpétuent sa musique d’où suinte une atmosphère de fête foraine : il n’y a jamais bien loin, dans les mélodies de Django, de l’allégresse au désespoir. Une œuvre à l’image d’une vie où l’insouciance n’a cessé de côtoyer le tragique, l’ombre, la lumière. Retour sur l’étrange épopée d’un Tsigane qui triompha sous l’Occupation, et incarne à jamais les déchirements de Paris.


Django Reinhardt et David Rose, New York, . Novembre 1946
Il existe un merveilleux endroit pour passer un après-midi d’hiver à Paris : un bar dénommé La Chope des Puces, au cœur de la célèbre brocante de Saint-Ouen. Là, tous les dimanches depuis des temps immémoriaux, deux guitaristes burinés par les ans se retrouvent pour jouer sur des guitares burinées par les ans des airs de jazz à la manière de Django Reinhardt et de son quintette, le Hot Club de France. Les accords retentissants, les mélodies vives en ton mineur, le vibrato particulier, profond, déchirant, les montées et descentes chromatiques impétueuses sur la touche, avec l’immuable boum-tchic boum-tchic des cordes de la guitare secondaire : le cher son de Django est là, et quelque chose de l’émotion aussi. Les imitateurs de jazz sont généralement pathétiques – cortège de musiciens « Dixieland » en chapeau de paille essayant de jouer comme Louis Armstrong, et autres big bands fantômes, pauvres cours sans Count ni Duke 1 ; mais ces djangoïstes du dimanche, comme tant d’autres à Paris et dans le monde, n’ont rien de pathétique. Il existe des « hot clubs » djangoïstes en Norvège, au ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Vie et musique d’une légende tsigane de Django, légende du siècle, Oxford University Press, non traduit

SUR LE MÊME THÈME

Musique Andreas Spindler, l’archéologue des sons
Musique Bruce Springsteen analyse la rock star
Musique Le violoncelle de la forêt de Paneveggio

Dans le magazine
BOOKS n°122

DOSSIER

Faut-il encore faire des enfants ?

Chemin de traverse

18 faits & idées à glaner dans ce numéro

Bestsellers

Un roman monstre

par Baptiste Touverey

Entretien Henry Mintzberg

« Les systèmes de santé souffrent plus de leur succès que de leur échec »

par Olivier Postel-Vinay

Voir le sommaire