Égypte – La colère des coptes

Il ne fait pas bon prendre des libertés avec la religion, dans le monde arabe, et pas seulement avec les musulmans. En témoigne la fureur avec laquelle l’Église copte d’Égypte a réagi au roman de Youssef Zeidan Azazil (l’un des noms de Satan, en arabe comme en hébreu). En tête des ventes dans le pays depuis sa parution au printemps 2008, le livre en était déjà à son sixième tirage quand il a reçu, le 15 mars dernier, le Prix international de la fiction arabe, communément appelé le « Booker arabe », créé en 2007 par la Fondation des Émirats à Abu Dhabi, en association avec le célèbre Booker Prize britannique. Cette reconnaissance internationale, qui permettra notamment au livre d’être traduit en anglais, n’a fait qu’attiser davantage encore la colère de l’église copte, qui voit là une atteinte à la religion chrétienne et à certains de ses symboles. À travers son héros, Hypa, un moine égyptien du Ve siècle, Zeidan souligne en effet les querelles qui ont déchiré le christianisme des premiers siècles et les conflits interreligieux qui secouaient l’Empire romain. Récit des pé...

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers De la tendresse dans un monde de brutes
Bestsellers Un virus nommé bêtise
Bestsellers Dans les coulisses de la révolution russe

Dans le magazine
BOOKS n°120

DOSSIER

Grandes aventurières

Chemin de traverse

13 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

À propos de Books

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

De la tendresse dans un monde de brutes

par Ekaterina Dvinina

Voir le sommaire