Le grand retour de la religion en Chine
par Roderick MacFarquhar

Le grand retour de la religion en Chine

Les cultes traditionnels ont de nouveau le vent en poupe, et le protestantisme connaît une croissance exponentielle à travers une myriade d’églises informelles. À quelques exceptions près, les autorités laissent faire.

Publié dans le magazine Books, novembre / décembre 2017. Par Roderick MacFarquhar

© Kevin Frayer / Getty

Cérémonie du baptême dans une des nombreuses églises protestantes « clandestines » de Pékin. D’après des enquêtes d’opinion, le protestantisme compterait 50 à 60 millions de fidèles en Chine.

S’il n’y avait qu’un seul Chinois au monde, ce serait peut-être ce sage solitaire contemplant la vie et la nature dans les montagnes brumeuses que l’on voit sur les estampes anciennes. S’il y avait deux Chinois, un homme et une femme, voici qu’apparaîtrait le système familial. Et s’il y avait trois Chinois, ils formeraient une bureaucratie soudée et hiérarchisée. Mais combien de Chinois faut-il pour créer une religion ? Un seul peut suffire – le sage taoïste dans ses montagnes –, mais en réalité il faut un village, comme l’explique Ian Johnson dans son excellent livre The Souls of China. La religion chinoise traditionnelle, écrit-il, n’a pas grand-chose à voir avec l’adhésion à une foi particulière. Depuis ses origines, elle est « davantage une composante de l’appartenance d’un individu à une communauté. Chaque village avait ses temples et ses dieux, et ils étaient honorés lors de certains jours sacrés. » Une religion pouvait aussi émerger au travail : « Presque toutes les professions vénéraient un dieu. […] La liste en est infinie […]. » La religion chinoise « recou­vrait tous les aspects de la vie comme une fine membrane qui était le ciment de la société ». Au début de cet ouvrage consacré au stupéfiant renouveau religieux que connaît la Chine depuis la fin de l’ère Mao, dans les années 1970, Johnson explique les différences entre les traditions chinoises (confucianisme, taoïsme et bouddhisme) et les religions abrahamiques (judaïsme, christianisme, islam) : « La religion chinoise comporte peu de théologie, presque pas…

Découvrez la Booksletter !

Inscrivez-vous à la Booksletter et bénéficiez d'un mois d'abonnement Web gratuit !
Déjà abonné ? connectez-vous !
Imprimer cet article
1
Commentaire

écrire un commentaire

  1. cuenot dit :

    Bonjour,
    Merci de nous proposer cette littérature universellement, mais, la plupart du temps, les livres proposés à l’achat sont en langue étrangère… hélas, je me débrouille en anglais mais pour les reste…
    Comment faire ? Y a-t-il des traductions déjà ou faut-il attendre ?
    Merci

NOUVEAU ! Découvrez le Books du jour !
Chaque matin, un nouveau livre chroniqué dans votre boîte email.