Pas un jour de plus avec toi !

Pour le journaliste Jan Fleischhauer, le monde s’est effondré le jour où sa femme l’a quitté. Il raconte avec un humour un peu appuyé la descente aux enfers qui a suivi : dépérissement physique, dépression, crises d’angoisse… Il a pris beaucoup de médicaments. A écrit un livre. Et s’est remarié.


© Susanne Krauss - Silke Bachmann / Marie Bastille
À l’été 2011, je me suis séparé de ma femme. Bon, ce n’est pas tout à fait vrai. C’est ma femme qui s’est séparée de moi, ce qui n’a pas rendu la chose plus ­facile. Ce fut une expérience traumatisante que je ne souhaite pas à mon pire ennemi. Aujourd’hui encore, il m’arrive de me réveiller la nuit en sursaut en m’imaginant que tout recommence. J’ai beaucoup aimé ma femme, une part de moi-même l’aime sans doute toujours. Je pensais que nous resterions ensemble jusqu’à la fin de nos jours, malgré les difficultés que pouvait ­rencontrer notre couple. Aujourd’hui, nous vivons dans des villes différentes : elle à ­Francfort, moi à Munich, aussi éloignés l’un que l’autre de notre ancien appartement berlinois, qui appartient désormais à une gentille vieille dame dont je ne sais rien, sinon que son oncle était l’humoriste Vicco von Bülow, que la plupart des gens connaissent sous son nom d’artiste, Loriot. Pour beaucoup, un divorce représente la plus grosse catastrophe qu’ils connaîtront dans leur vie. Simplement, comme moi au début, ils n’en ont ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Alles ist besser als noch ein Tag mit dir. Roman über die Liebe, ihr Ende und das Leben danach de Jan Fleischhauer, Knaus, 2017

SUR LE MÊME THÈME

Société Pourquoi les universités américaines sont les meilleures
Société Comment 2020 est devenue l’année de la guillotine
Société Le Covid-19 touche aussi bien les riches que les pauvres

Aussi dans
ce numéro de Books