La véritable menace nucléaire

Vingt ans après la fin de la Guerre froide, les essais nord-coréens et les soupçons qui pèsent sur le nucléaire iranien ont remis l’arme atomique au cœur des enjeux internationaux. À juste titre, souligne l’un des meilleurs spécialistes, en écho à plusieurs livres majeurs sur le sujet. Mais nous nous trompons de menace. Quoi qu’on en dise, ni Téhéran ni Pyongyang ne représentent aujourd’hui un risque majeur. C’est désormais le terrorisme atomique ou une mise à feu accidentelle qui menacent le plus, tant abondent les stocks nucléaires. Comment en sommes-nous arrivés là ? Retour sur l’histoire d’une litanie de manipulations politiques, d’occasions manquées et d’erreurs stratégiques. En filigrane, une exagération systématique de la menace militaire extérieure par les États-Unis, qui ont ainsi nourri une course aux armements proprement insensée.

Lors des primaires du New Hampshire [en janvier 2008], le débat entre les candidats démocrates à l’investiture s’est ouvert avec une question sur le terrorisme nucléaire (1). Charles Gibson, le journaliste d’ABC News qui la posait, y voyait « la menace la plus grave pesant sur les États-Unis ». Il avait raison. Et, comme certains candidats l’ont fait remarquer, cette menace s’est accentuée sous l’administration Bush, qui a vu prospérer les groupes terroristes et dépérir les politiques de sécurisation des matériaux nucléaires sensibles. La discussion qui a suivi confirmait à la fois l’effondrement de la stratégie de sécurité de George Bush et la nécessité de concevoir des visions alternatives claires. Rendue publique par le discours sur l’« axe du Mal » de 2002, la doctrine Bush considérait la collusion de régimes hostiles, de groupes terroristes et d’armes nucléaires comme le risque numéro un pour les États-Unis. La guerre préventive était l’une des solutions. L’invasion de l’Irak inaugura cette stratégie radicale ; elle devait n’être que le premier d’une série de changements de régime au Moyen-Orient, ...
LE LIVRE
LE LIVRE

Arsenaux de folie : la fabrique de la course aux armements nucléaires de La véritable menace nucléaire, Knopf, non traduit en français.

SUR LE MÊME THÈME

Géopolitique Cuba : les habits neufs de la révolution
Géopolitique Timochenko, un innocent aux mains sales
Géopolitique Aux origines du « grand État » chinois

Aussi dans
ce numéro de Books