L’avenir du livre – McLuhan l’incompris

Une biographie du gourou de la théorie des médias démonte les préjugés qui circulent sur son œuvre.

Le livre, dont le sociologue canadien McLuhan avait annoncé le décès, est toujours de ce monde. Ce n’est plus le cas du père de la théorie de la communication, qui aurait eu 100 ans cette année. À vrai dire, le pessimisme du gourou des médias était plus nuancé : il avait prédit l’« obsolescence du livre », mais en précisant qu’obsolescence « ne veut pas dire extinction, bien au contraire […]. C’est plutôt que le livre, en perdant son monopole de forme culturelle, va acquérir de nouveaux rôles ». C’est ainsi avec McLuhan : son discours est un épais nuage de commentaires paradoxaux – voire incompréhensibles –, que traversent çà et là de belles fulgurances.

En fait, comme le montre l’écrivain canadien Douglas Coupland dans la biographie qu’il vient de lui consacrer, cet amateur de paradoxes était lui-même un paradoxe ambulant [lire Books, no 19, février 2011, p. 98]. Il avait pressenti et surtout « pensé » Internet, mais « il était vieux jeu jusqu’à en être médiéval », commente David Propson dans le Wall Street Journal. Ce spécialiste de la poésie de la Renaissance était en ...

SUR LE MÊME THÈME

Bestsellers À la source du rayonnement de Hawking
Bestsellers Après la défaite, la quête de sens
Bestsellers Un pays pas si gay

Dans le magazine
BOOKS n°114

DOSSIER

Napoléon pouvait-il réussir ?

Chemin de traverse

17 faits & idées à glaner dans ce numéro

Edito

Bonaparte à 30 ans

par Olivier Postel-Vinay

Bestsellers

Après la défaite, la quête de sens

Voir le sommaire